La méthanisation

gas-environnement

Que comprendre sur la méthanisation ?

La méthanisation est en même temps une filière de production d'énergie renouvelable et une option de traitement de déchets organiques. Les organisations étatiques veulent promouvoir ce type de procédé à cause des avantages qu'il procure, surtout en considérant les enjeux écologiques et l'orientation stratégique du gouvernement sur le sujet.

 

Le principe de la méthanisation

 

La fermentation anaérobie, plus connue sous l'appellation « méthanisation », désigne un processus naturel biologique au cours duquel il y a la dégradation de la matière organique. Le processus en question se déroule en absence d'oxygène. Dans la nature, la méthanisation se produit dans les marais, les rizières et dans certains sédiments. À la fin du processus, du méthane est créé. Cependant, il faut savoir que la décomposition n'est pas complète et laisse ce que l'on appelle « digestat », une matière pouvant servir de fertilisant. Toutefois, il existe une technique qui permet d'accélérer le processus par l'intermédiaire des méthaniseurs. Le but étant de produire du biogaz, un méthane pouvant être exploité après épuration. Cette technique utilisant des déchets organiques afin de produire de l'énergie intéresse beaucoup les chercheurs qui veulent promouvoir l'énergie renouvelable.

 

Les avantages du procédé

 

En France, en janvier 2016, selon les statistiques, la France comptait déjà plus de 450 installations de méthanisation, dont plus de la moitié étaient situées dans des fermes. Ensuite, il faut savoir que le nombre de nouvelles installations ne cesse de s'accroître chaque année. La fermentation anaérobie est avantageuse à plusieurs niveaux. D'abord, elle permet de produire à la fois du biogaz et du digestat. D'un côté, le biogaz peut être exploité dans le cadre de la production d'électricité ou de chaleur. Par cette technique, les déchets organiques deviennent source d'énergie renouvelable. Le biogaz peut aussi être purifié dans les réseaux gaziers en vue d'obtenir du biométhane. Ce dernier est utilisable comme carburant de véhicule. D'un autre côté, le digestat peut servir d'engrais. Cependant, même si le procédé est avantageux, il implique un investissement considérable. Beaucoup de potentiels investisseurs intéressés par l'énergie renouvelable craignent encore les risques financiers encourus. Dans ce contexte, le soutien des pouvoirs publics reste indispensable.

 

Les matières pouvant être méthanisées pour produire de l'énergie renouvelable

 

Plusieurs matières organiques peuvent être transformées par l'intermédiaire d'un processus de fermentation anaérobie. Cependant, il faut tenir compte du fait que le pouvoir méthanogène est variable selon la matière utilisée. Les matières qui disposent d'un plus important pouvoir méthanogène sont les résidus de cultures et les cultures dites « énergétiques ». Peuvent être transformés : les déchets de l'industrie agro-alimentaire, les biodéchets ménagers, les déchets de restauration, les déchets organiques de la grande distribution, les effluents d'élevage comme les fumiers et lisiers, les résidus agricoles, les cultures énergétiques, les déchets de tontes, certains déchets d'entretien d'espaces verts ainsi que les boues d'épuration d'eaux usées urbaines.

 

Pour tout savoir sur la fermentation anaérobie : http://agriculture.gouv.fr/volet-methanisation-questions-reponses

 

 

 

N'hésitez pas à nous contacter

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Bonne visite sur Gas Environnement

©Tous droits réservés à gas-environnement.fr   corinne.cailot@laposte.net

Bonne visite sur Gas Environnement
  •